Vers un vaccin anti-tabac ?

Hausse du prix du tabac, bonne résolution 2014, cigarettes électroniques, patchs, sprays, gommes ou comprimés... Si rien n'y fait et que vous fumer toujours, la révolution est en marche! Ou du moins un premier pas vers une nouvelle solution dans la lutte contre le tabagisme. C'est une solution originale qui consisterai à "vacciner" contre la nicotine.


Qualifiée de vaccination par analogie avec l’immunisation contre les agents infectieux, cette technique a pour principe, en théorie, de déclencher une production d’anticorps susceptible d’inactiver la substance responsable de l’addiction.
Réalisée aux États-Unis, une étude est consacrée à ce thème novateur. Bien qu’elle ne porte que sur un petit nombre de personnes (11) fumant en moyenne, depuis environ 10 ans, 19 cigarettes par jour et ne peut donc être généralisable, cette recherche tend à démontrer l’intérêt d’une telle « vaccination anti-tabac » car elle réduit la liaison de la nicotine aux récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine (récepteurs β2-nAChRs)[1] dans le cerveau, et limite donc la proportion de nicotine disponible pour ces récepteurs.


Le vaccin expérimenté (3’-AmNic-rEPA) est un dérivé nicotinique (3’aminométhylnicotine) conjugué à une exotoxine protéique A de la bactérie Pseudomonas aeruginosa. Dans cette étude, la vaccination a permis ainsi de réduire de 12,5 % la liaison de la nicotine à ses récepteurs. Le nombre de cigarettes fumées quotidiennement et le désir d’en fumer ont également diminué après la vaccination.


Bien entendu, cette démarche reste encore expérimentale et ne constitue pas une perspective proche de traitement « révolutionnaire » du tabagisme. Cependant, chaque pas en avant est toujours appréciable, dans la lutte contre une addiction responsable chaque année, pour les seuls États-Unis, d’environ 500 000 morts alors que, dans le même temps, « un nombre équivalent de sujets deviennent dépendants du tabac » à leur tour !


Source :[1] http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/149/?sequence=9

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS