Ne plus avoir de doute sur sa santé

La prévention de maladie est la meilleure des protections. Si nous devions soigner une maladie, ce serait mieux si elle était détectée le plus tôt possible. En effet, moins les pathogènes sont présents, plus il est facile de soigner. Prendre rdv chez le médecin et attendre au laboratoire d’analyse médicale ses résultats est un parcours trop long pour de simples doutes. Mais les pharmaciens innovent pour votre santé.

Déjà des tests en pharmacie

Nous connaissons tous les tests de grossesse en pharmacie. Ces tests permettent d’être fixé au moindre doute et prendre les mesures nécessaires au moindre doute, que le test soit positif ou négatif ! L’an passé, le ministère de la santé lançaient les autotest VIH : savoir rapidement si nous étions contaminés par le virus du SIDA. Quelques minutes pour le test en suivant les indications de son pharmacien, et tranquillement installé chez soi.

12 nouveaux tests en pharmacie

Cette année, certains laboratoires dont le laboratoires MYLAN lancent une gamme complète d’autotests : cholestérol, détection anticorps tétanos, ménopause, carence en fer, taux d'albumine, infection urinaire, allergie, maladie de Lyme, pathologies de l'appareil digestif, Helicobacter pylori (ulcère), pathologies de la prostate, hypothyroïdie. Ces tests permettent de vous orienter vers un médecin en cas de résultat positif et de traiter rapidement la pathologie. En effet, si vous détectez Helicobacter pylori, votre médecin vous prescrira après confirmation un traitement destiné à éradique cette bactérie. Si vous avez été piqué par une tique, rien de plus simple que de faire un test « maladie de Lyme ».

Autotests faciles !

Ces tests sont faciles d’utilisation. Ils peuvent être fait à domicile et seul. Ce sont soit des tests urinaires, sur une goutte de sang ou à partir des selles. La réponse apparait entre 40 secondes et 10 minutes. L’accompagnement de votre pharmacien de la vente à l’orientation en fonction du résultat en passant par sa lecture est nécessairement de mise.

Dès lors, que vont bien pouvoir trouver les hypocondriaques ?

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS